Blur: L’Aventure Intérieure

Ce soir, j’ai vu Blur en concert.

Plus encore que mon état civil, c’est probablement la plus grande preuve signifiant que j’ai la trentaine. En plus, j’étais dans les gradins, parce que j’ai moins de patience et plus d’argent que quand j’étais jeune et du coup, fini la fosse.

A priori, si vous lisez cet article, vous voyez exactement de quoi je parle, vu que je me reconnais pas mal dans le coeur de cible de ce blog. Si vous ne vous y reconnaissez pas, c’est pas grave, je ne suis pas du genre à vous juger en vrai, même si j’ai parfois l’air d’être un bon gros snob, restez donc, je vais vous parler de ce rapport entre la musique et l’âme humaine, ça peut être chouette (ou tout naze, j’ai pas encore fini l’article).

Je pourrais vous faire un article musical, parlant de scénographie, de sonorités, de différences avec les versions des albums, vous parler des nouveaux morceaux et des anciens, mais je laisse ça aux pros, je n’en suis pas un moi, je suis un raconteur d’histoire.

Le concert de ce soir m’a rappelé mon adolescence et mon passage à l’âge adulte, sur beaucoup de points.

Ce concert pour moi, c’était l’Aventure Intérieure, pour de vrai. J’aime me dire que dans un monde où la science tend vers l’extérieur, l’art, lui, continue à explorer l’infini de l’intérieur de l’âme.

C’est une fusée qui traverse ma colonne et me livre des frissons, c’est une machine à remonter le temps. comme l’Aventure Intérieure

aventure-interieure

Ce qui est cool, c’est que j’avais l’impression d’avoir suivi un réel parcours initiatique, j’ai vu Damon Albarn décoller avec Blur et toucher à tout, que ce soit dans l’expérimental, la performance ou la prod, et là, il est revenu à Blur, plus serein, riche de son expérience et ses tribulations musicales diverses et variées.

Ce parcours, c’est un peu le mien aussi, l’équilibre, les péripéties, le nouvel équilibre.

Je ne ferai pas super long, j’ai les jambes en bouillie, et je voulais surtout partager une humeur. J’aurais pu vous raconter d’autres trucs, comment pendant le concert j’ai revu quelqu’un que j’avais pas vu depuis 10 ans, comment j’ai gigoté comme un fou en geekant sur chaque chanson avec mon pote Benjamin, mais j’ai préféré rester vague afin de vraiment la partager, cette humeur. Vous permettre d’y apposer vos souvenirs à vous, votre adolescence à vous.

Des bisous.

et le concert de Blur en entier si tu veux

https://www-secure.arte.tv/arte_vp/embed.php?json_url=http%3A%2F%2Fconcert.arte.tv%2Ffr%2Fplayer%2F44281&lang=fr_FR&config=arte_concert&width=720&height=406