Wes Craven tire des larmes à Freddy

Il est 4h40 du matin, je ne dors pas. J’apprends au détour d’un réseau social que Wes Craven s’est éteint ce soir.

C’est bizarre, j’avais l’impression qu’il était immortel.

Wes Craven

Je suis loin d’aimer tout ce qu’il a fait, je dirais même que la plupart de sa filmographie va de faible à moyenne, mais rien que pour ce que Scream m’a fait quand j’étais ado et les nuits où Freddy m’a réveillé, je le remercie de tout mon coeur.

Puis au delà de ça, ça avait l’air d’être un type chouette, gentil, intelligent, fin analyste du cinéma de genre, tant qu’il ne l’a pas réinventé une fois, mais plusieurs fois.

Nan ouais, ça fait un bail qu’il a pas fait de film, encore moins des bons, mais ça fait bizarre de me dire qu’il n’existe plus qu’à travers ce qu’il a apporté à notre inconscient collectif.

Il a su graver mon esprit comme presque aucun autre réalisateur n’y est arrivé.

Wes Craven

Repose en paix, mec, poutous!